Retour au menu
Retour à la rubrique poesies
Retour au catalogue

le cygne

(Résumé ou premières lignes de l'oeuvre)

Andromaque, je pense à vous ! Ce petit fleuve,
Pauvre et triste miroir où jadis resplendit
L’immense majesté de vos douleurs de veuve,
Ce Simoïs menteur qui par vos pleurs grandit

Retour au classement alphabétique
Retour à la rubrique poesies
Retour au menu