Retour au menu
Retour à la rubrique poesies
Retour au catalogue

confrontations mes premiers poèmes l'hiver

(Résumé ou premières lignes de l'oeuvre)

Léo Vernay ne sombre jamais en effet dans ces deux risques majeurs qui encombrent les routes de ceux qui se piquent de poésie: la première réside dans la mièvrerie et l'onctuosité et la seconde dans l'inintelligibilité.
(Guy Boulianne)

Retour au classement alphabétique
Retour à la rubrique poesies
Retour au menu